Institut Paloma

Actualités

LBSUP

La beauté selon une parisienne : Instant cosy à l’Institut «Paloma» Paris

Paloma

Bienvenue chez « Paloma », une pétillante adresse parisienne où la beauté y est reine des lieux !
Créé par Anne Desfilis, ce boudoir chic niché dans une maison de ville coquette m’a séduit dès que j’ai poussé la porte d’entrée.

DSC01802

Plus qu’un institut, ici on s’y sent comme chez soi.

L’écrin est glamour mais sans chichis et les espaces de repos et de soins dégagent chaleur et confort.

Paloma
Chez Paloma, la décoration a été pensée dans le moindre détail… Et c’est ce qui fait toute la différence.
Les cabines dotées des dernières innovations technologiques ressemblerait presque à des chambres d’hôtes cosy.
Terrasse extérieure privative, petit salon où l’on peut déguster thés et jus frais : venir à l’Institut Paloma est d’un bonheur inouï.

Une escale précieuse qu’on s’offre pour quelques heures…

DSC01810
Lors de ma visite, j’ai bénéficié du protocole signature, le soin anti-âge express : Crash Treatment.
Élaboré avec la prestigieuse marque de cosmétiques allemande « Babor », ce rituel visage permet de faire littéralement peau neuve. La séance débute par la réalisation d’un diagnostic sur-mesure afin de poursuivre sur la routine adaptée.

Ma peau ayant besoin d’hydratation, l’esthéticienne a donc élaboré un traitement basé sur le nettoyage en profondeur de l’épiderme afin qu’il retrouve son éclat naturel.

Pendant 30 minutes, j’ai été chouchouté de A à Z (démaquillage, mousse détoxifiante, modelage jusqu’au buste), puis l’application successive de 5 ampoules « Babor » Hydratation via des manœuvres de massage liftant.
À la fin de cette session bien-être, ma peau lumineuse, les traits reposés, le toucher d’une douceur folle…

Oui, ce fut un beau coup de cœur très chère « Paloma » !

paloma
Rituel Visage Anti-Age « Crash Treatment » 45 minutes, 80 euros.
Institut Paloma, 17 rue de la Trémoille. Paris 8e. 01.47.20.10.63.
Plus d’infos sur www.institutpaloma.com

Article presse original par La beauté selon une Parisienne